L'Egypte à vos portes

J'aime
0

©Denis Dailleux.

«Denis Dailleux est le digne photographe de l'Egypte qui vaut d'être aimée. Fragile et menacée, peut-être déja mourante, elle reçoit de son art un écrin d'une rare délicatesse, et surtout d'une grande intensité. Tout y est. Tout ce qui, si humain, si dense et généreux, contraste avec le grand musée parisien ou l'une de nos villes mortes. (...) Tout ce qui, soudain, fait chavirer d'émotion, trouver beaux les paysages, les rues et les passants que l'on croise. Tout ce qui fait aimer encore l'Egypte

Alain Blottière

Avec Egypte, claire et obscure, Denis Dailleux nous entraine à travers les dédales des ruelles du Caire, dans le quartier historique des palais et des mosquées aujourd’hui habité par une population modeste. Du désir impérieux de saisir la vie au hasard des croisements et des regards, Denis Dailleux nous fait découvrir l’effervescence de la rue et nous fait glisser dans les coulisses des scènes mythiques et quotidiennes que sont les cafés cairotes. S’y dévoilent des visages, portraits sublimes d’hommes simples, mis en scène dans des tableaux vivants.

 

 

 

©Denis Dailleux.

 

 

La photo montre un peuple mélancolique et joueur dont la douceur résonne à travers les murs d’une ville habitée par les pratiques et la ferveur religieuse musulmane et copte. La dramaturgie des scènes extérieures, du monde de la rue, des fêtes et des cafés se prolonge dans l’obscurité rafraichissante des maisons, espaces intérieurs et intimes.

Le temps des déambulations s’arrête aux jours d’insurrection qui faucheront, dans la fleur de l’âge, des jeunes gens en révolte. De cela aussi, Denis Dailleux s’est voulu le témoin et a souhaité leur rendre un hommage pudique.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 

 


Il y a des séries photographies dont le regard ne se lasse pas - pour leurs ambiances, leurs douceurs et le monde qu’elles évoquent. Les séries égyptiennes du photographe Denis Dailleux font parti de celle là. Nous entrons ainsi dans son univers : une vision intime de l’Egypte. Un travail en marge du temps où seule l’alchimie des rencontres créé le sujet.

L'artiste réalise les portraits des gens qu'il rencontre et avec lesquels il entend poursuivre des échanges en écoutant le récit de leur vie, puis engage ce qu'il appelle un "partage photographique". Chacun de ces portraits est le fruit d'une histoire particulière que le photographe a nouée avec les personnes représentées et dont certaines font, à présent, partie de son univers proche.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 



Dans un dépouillement volontaire de l'image, ces portraits sont souvent frontaux, réalisés au 6x6, avec un temps d'approche et de pose suffisant pour que l'auteur se concentre sur le regard : "là où le don peut se faire", selon ses mots. Parfois, les figures semblent habiter totalement l'image, d'autres fois, elles sont présentées dans des espaces choisis qui peuvent être leurs lieux d'habitation, de travail ou de passage.

Denis Dailleux réalise de plus en plus de vues d'ensemble : des images de familles, des photographies de rue. Lumières, couleurs, cadrages traduisent des ambiances et des détails qui témoignent de la vie réelle égyptienne. Tout en affichant un certain classicisme formel, l'auteur nous propose un portrait inédit de cette ville du Caire, sans désir d'établir des thèses socio-politiques ou ethnographiques. Denis Dailleux souhaite rendre compte de l'existence des "petites gens", d'un monde précaire et démuni, souvent exclu, voire interdit, des représentations officielles et de l'imagerie touristique.

 

 

 ©Denis Dailleux.



Mots clés / Tags : denis, dailleux, portraits, egypte, monde, temps, caire, photographe, leurs, univers, alise, travail,

Réagissez à cet article

Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire


Recopier le code de sécurité





Articles dans la même rubrique


Brenda Bancel: Finding the sacred on the sacred river

Brenda Bancel followed her dream of going to the Hindu spiritual festival in Varanasi India by attending a workshop with award winning photographer John Stanmeyer. Upon arrival, it was completely different than what she had imagined. Blocked by images of dead bodies and cremations, she struggled to find where her camera wanted to focus. After three days, she fell in love. She found what was...


Les photographes amateurs et la guerre 14-18

Alors que la photographie amateur connaît au début du XXème siècle un essor sans précédent, nombre de soldats emportent dans leur bagage des petits appareils portatifs qui vont permettre d'enregistrer leur quotidien durant le conflit. L'exposition " Regard d'un industriel elbeuvien sur la Grande Guerre, photographies de Fréd&e...


Exposition 27.11 à la Backslash Gallery

Retrouvez le travail du photographe turc Sergen Sehitoglu à la Backslash Gallery du 27 novembre 2014 au 17 janvier 2015. Depuis son ouverture, Backslash promeut la création contemporaine avec une implication sans cesse renouvelée et sa programmation s'est enrichie au fil des années à travers des rencontres et des coups de coeur. A l'...


Colin Delfosse : « Les Amazones du PKK »

J’appréhende la photographie comme un instrument. Non seulement comme instrument de contact social, mais également comme outil de communication interpersonnelle, permettant de témoigner et de susciter le débat. Licencié en communication appliquée, Colin Delfosse exerce la profession de photojournaliste depuis 2007. Dès ...


Not my language : an exhibition by Wu Tsang

Wu Tsang (b. 1982) is an artist, performer, and filmmaker based in Los Angeles. His multimedia-oriented oeuvre focuses on narratives that construct identity and the self in relation to others. In particular, Tsang is interested in the socio-political dimensions of communities and is also significantly inspired by his involvement with queer, trans, and immigrant communities in Los Angeles. Evoking ...


La collection, Acte II

A vos marques, prêts, collectionnez ! Dans moins d'un mois, vous pourrez découvrir la prochaine exposition du Centre d'art et photographie de Lectoure : La collection, acte II. A vos marques, prêts, collectionnez ! En 2012, une exposition s’intitulant «La collection, acte I: une autre histoire&raq...


Bloomberg New Contemporaries 2014

The ICA welcomes back Bloomberg New Contemporaries to its galleries for the fifth year running. Marking its 65th anniversary, selectors Marvin Gaye Chetwynd, Enrico David and Goshka Macuga have chosen works by 55 of the most promising artists emerging from UK art schools from 1,400 submissions. The resulting exhibition is an incisive snapshot of contemporary practice, spanning diverse media, proce...


Two Lives for Photography

KUNST HAUS WIEN, in cooperation with Haus der Photographie at Deichtorhallen Hamburg, is devoting a comprehensive retrospective to an exceptional American couple, the photographers Lillian Bassman (1917–2012) and Paul Himmel (1914–2009). In this exhibition (from 16 October 2014 to 8 February 2015), two lives are united in an extraordinary artistic symbiosis. ...



Informations pratiques

Denis Dailleux

Denis Dailleux est membre de l'agence VU. Portraitiste très fin qui s'intér...


Comment s'y rendre ?

Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône
20 rue Mirès BP 90098
13303 Marseille
France


Jusqu'au 22/12/2012

Statut : Expositions terminé





Suivre

Communauté

Vous n'êtes pas encore membre d'actuphoto
Inscrivez-vous


Articles les + lus

The Curse : une exposition bien en règles
Storyteller: The photographs of Duane Michals
Chère Fleur Pellerin...
Downtown Divas : des prostituées chics pour un résultat choc
Diane Ducruet censurée par sa propre galerie !
Balade au Père-Lachaise avec Nathalie Rheims
Shelly Mosman et son Animal Child : l'art du portrait atemporel
Interview de Patrick Zachmann : «Nizar quand je l'ai connu, il dormai
« ALEX FROM TARGET » : la photo que vous n'oublierez jamais (même s

Citation du jours

Ne photographier que lorsque cela brûle. Ne pas bouger, se refuser tant qu'il n'y a aucune évidence, aucune nécessité.

Jean Gaumy

Forum

Recherche photographe amateur pour notre mariage

Photographe amateur pour mariage au mois fin novembre

Recherche étudiant en photographie pour mon mariage

cherche etudiant photographie pour mariage

Vos réactions

Bonjour Gwendolina, Merci pour votre bel article. J'ai vu avec plai

RIP Lucien

J'ai découvert aux Rencontres internationales de photos d'Arles ce re

Pour en savoir plus de Paolo Pellegrin (en anglais): http://fotografia

combien le prix


Actuphoto & Facebook