inscrivez-vous Pas encore membre ? Inscrivez-vous | Connexion Connectez-vous

 
Rubrique(s) : Expositions > L'Egypte à vos portes


J'aime
0

L'Egypte à vos portes

g

«Denis Dailleux est le digne photographe de l'Egypte qui vaut d'être aimée. Fragile et menacée, peut-être déja mourante, elle reçoit de son art un écrin d'une rare délicatesse, et surtout d'une grande intensité. Tout y est. Tout ce qui, si humain, si dense et généreux, contraste avec le grand musée parisien ou l'une de nos villes mortes. (...) Tout ce qui, soudain, fait chavirer d'émotion, trouver beaux les paysages, les rues et les passants que l'on croise. Tout ce qui fait aimer encore l'Egypte

Alain Blottière

Avec Egypte, claire et obscure, Denis Dailleux nous entraine à travers les dédales des ruelles du Caire, dans le quartier historique des palais et des mosquées aujourd’hui habité par une population modeste. Du désir impérieux de saisir la vie au hasard des croisements et des regards, Denis Dailleux nous fait découvrir l’effervescence de la rue et nous fait glisser dans les coulisses des scènes mythiques et quotidiennes que sont les cafés cairotes. S’y dévoilent des visages, portraits sublimes d’hommes simples, mis en scène dans des tableaux vivants.

 

 

 

©Denis Dailleux.

 

 

La photo montre un peuple mélancolique et joueur dont la douceur résonne à travers les murs d’une ville habitée par les pratiques et la ferveur religieuse musulmane et copte. La dramaturgie des scènes extérieures, du monde de la rue, des fêtes et des cafés se prolonge dans l’obscurité rafraichissante des maisons, espaces intérieurs et intimes.

Le temps des déambulations s’arrête aux jours d’insurrection qui faucheront, dans la fleur de l’âge, des jeunes gens en révolte. De cela aussi, Denis Dailleux s’est voulu le témoin et a souhaité leur rendre un hommage pudique.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 

 


Il y a des séries photographies dont le regard ne se lasse pas - pour leurs ambiances, leurs douceurs et le monde qu’elles évoquent. Les séries égyptiennes du photographe Denis Dailleux font parti de celle là. Nous entrons ainsi dans son univers : une vision intime de l’Egypte. Un travail en marge du temps où seule l’alchimie des rencontres créé le sujet.

L'artiste réalise les portraits des gens qu'il rencontre et avec lesquels il entend poursuivre des échanges en écoutant le récit de leur vie, puis engage ce qu'il appelle un "partage photographique". Chacun de ces portraits est le fruit d'une histoire particulière que le photographe a nouée avec les personnes représentées et dont certaines font, à présent, partie de son univers proche.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 



Dans un dépouillement volontaire de l'image, ces portraits sont souvent frontaux, réalisés au 6x6, avec un temps d'approche et de pose suffisant pour que l'auteur se concentre sur le regard : "là où le don peut se faire", selon ses mots. Parfois, les figures semblent habiter totalement l'image, d'autres fois, elles sont présentées dans des espaces choisis qui peuvent être leurs lieux d'habitation, de travail ou de passage.

Denis Dailleux réalise de plus en plus de vues d'ensemble : des images de familles, des photographies de rue. Lumières, couleurs, cadrages traduisent des ambiances et des détails qui témoignent de la vie réelle égyptienne. Tout en affichant un certain classicisme formel, l'auteur nous propose un portrait inédit de cette ville du Caire, sans désir d'établir des thèses socio-politiques ou ethnographiques. Denis Dailleux souhaite rendre compte de l'existence des "petites gens", d'un monde précaire et démuni, souvent exclu, voire interdit, des représentations officielles et de l'imagerie touristique.

 

 

 ©Denis Dailleux.



   Réagissez à cet article


Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire




Code de validation






Mots clés / Tags : denis, dailleux, portraits, egypte, monde, temps, caire, photographe, leurs, univers, alise, travail,

Partager:

Permalien :


  Articles dans la même rubrique
  Isabelle schmitt au « salon d'automne » de perpignan
Son oeuvre photographique « berlin, on the way » aura une jolie histoire !!

en effet, après avoir été sélectionnée pour la 111ème édition du  «  salon d' automne » du «  grand palais » et fait la couverture en mars 2013 du n° 252 du célèbre ma...

    Lire la suite


  Aqua#5
Partenaire officiel de Paris Photo depuis 2011, Giorgio Armani présente la 5e édition de l’exposition ACQUA, consacré au thème de l’eau dans la photographie.

ACQUA #5 interrogera la notion de limite dans la représentation de l’eau. Limite de la surface de l’eau, impénétrable et mouvante chez Debra Bloo...

    Lire la suite


  Caraquet, d'Est en Ouest
À l'occasion du 5e festival des cultures francophones de Marennes, retrouvez l'exposition Caraquet, d'Est en Ouest de Benjamin Caillaud.

Historien de la photographie et commissaire d’expositions, Benjamin Caillaud vit et travaille sur le territoire de Marennes Oléron où il articule son travail de photographe avec celui de cher...

    Lire la suite


  Angers : une exposition exceptionnelle en hommage à la photojournaliste Camille Lepage
La Ville d’Angers, en partenariat avec l’agence Hans Lucas et l’association Passeurs d’images, accueille une exposition dédiée au travail de la photojournaliste d’origine angevine Camille Lepage, du 29 novembre au 28 décembre, au Grand Théâtre.

Le décès brutal de la photojournaliste Camille Lepage...

    Lire la suite


  "Petzi et la bombe à neutrons" de Claude Baechtold
L’Espace Quai1 est consacré à des photographes ayant participé au Grand Prix international de photographie de Vevey. L’exposition de fin d’année est toujours dédiée à l’un des lauréats de ce prix. Ainsi après Paolo Nozolino, Bogdan Konopka, Wolfgang Stahr et Aglaia Konrad, c’est au tour de Claude Beach...

    Lire la suite


  Bierfest, une exposition de Michael von Graffenried
Dans le cadre du Mois de la Photo OFF, la Galerie Esther Woerdehoff est heureuse de présenter la série Bierfest du photographe Michael von Graffenried.

“Quel est le visage de l’intimité aujourd’hui? La trouve-t-on dans l’espace privé, dans la sphère close? Ou plutôt sur internet, plus précis&ea...

    Lire la suite


  Joel Meyerowitz présente Immersion à la Piscine
L’ exposition “Immersion” est née de l’étonnement et de l’émerveillement du photographe pour La Piscine, lieu muséal hors normes, qui lui inspira une relecture de son travail.
Immersion renvoie à la passion de Joel Meyerowitz pour l’eau qu’il a très souvent photographiée sous divers aspects.


    Lire la suite


  Ayana Jackson présente Archival Impulse
La galerie Michael Steinberg Fine Art, en partenariat avec 33 Orchrad, expose les photographies de la série Archival Impulse pour sa toute première exposition personnelle à New York....

    Lire la suite


 

INFORMATIONS PRATIQUES

Denis Dailleux

Comment s'y rendre ?

Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône
20 rue Mirès BP 90098
13303 Marseille
France


Localisation

Jusqu'au 22/12/2012

Statut : Expositions terminé







Suivre

 




La photographie a sauvé ma vie.
Nan Goldin   














     Inscrivez-vous


     Dès maintenant et restez informé
     de toute l'actualité photo !