inscrivez-vous Pas encore membre ? Inscrivez-vous | Connexion Connectez-vous

 
Rubrique(s) : Expositions > L'Egypte à vos portes


J'aime
0

L'Egypte à vos portes

g

«Denis Dailleux est le digne photographe de l'Egypte qui vaut d'être aimée. Fragile et menacée, peut-être déja mourante, elle reçoit de son art un écrin d'une rare délicatesse, et surtout d'une grande intensité. Tout y est. Tout ce qui, si humain, si dense et généreux, contraste avec le grand musée parisien ou l'une de nos villes mortes. (...) Tout ce qui, soudain, fait chavirer d'émotion, trouver beaux les paysages, les rues et les passants que l'on croise. Tout ce qui fait aimer encore l'Egypte

Alain Blottière

Avec Egypte, claire et obscure, Denis Dailleux nous entraine à travers les dédales des ruelles du Caire, dans le quartier historique des palais et des mosquées aujourd’hui habité par une population modeste. Du désir impérieux de saisir la vie au hasard des croisements et des regards, Denis Dailleux nous fait découvrir l’effervescence de la rue et nous fait glisser dans les coulisses des scènes mythiques et quotidiennes que sont les cafés cairotes. S’y dévoilent des visages, portraits sublimes d’hommes simples, mis en scène dans des tableaux vivants.

 

 

 

©Denis Dailleux.

 

 

La photo montre un peuple mélancolique et joueur dont la douceur résonne à travers les murs d’une ville habitée par les pratiques et la ferveur religieuse musulmane et copte. La dramaturgie des scènes extérieures, du monde de la rue, des fêtes et des cafés se prolonge dans l’obscurité rafraichissante des maisons, espaces intérieurs et intimes.

Le temps des déambulations s’arrête aux jours d’insurrection qui faucheront, dans la fleur de l’âge, des jeunes gens en révolte. De cela aussi, Denis Dailleux s’est voulu le témoin et a souhaité leur rendre un hommage pudique.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 

 


Il y a des séries photographies dont le regard ne se lasse pas - pour leurs ambiances, leurs douceurs et le monde qu’elles évoquent. Les séries égyptiennes du photographe Denis Dailleux font parti de celle là. Nous entrons ainsi dans son univers : une vision intime de l’Egypte. Un travail en marge du temps où seule l’alchimie des rencontres créé le sujet.

L'artiste réalise les portraits des gens qu'il rencontre et avec lesquels il entend poursuivre des échanges en écoutant le récit de leur vie, puis engage ce qu'il appelle un "partage photographique". Chacun de ces portraits est le fruit d'une histoire particulière que le photographe a nouée avec les personnes représentées et dont certaines font, à présent, partie de son univers proche.

 

 

 ©Denis Dailleux.

 



Dans un dépouillement volontaire de l'image, ces portraits sont souvent frontaux, réalisés au 6x6, avec un temps d'approche et de pose suffisant pour que l'auteur se concentre sur le regard : "là où le don peut se faire", selon ses mots. Parfois, les figures semblent habiter totalement l'image, d'autres fois, elles sont présentées dans des espaces choisis qui peuvent être leurs lieux d'habitation, de travail ou de passage.

Denis Dailleux réalise de plus en plus de vues d'ensemble : des images de familles, des photographies de rue. Lumières, couleurs, cadrages traduisent des ambiances et des détails qui témoignent de la vie réelle égyptienne. Tout en affichant un certain classicisme formel, l'auteur nous propose un portrait inédit de cette ville du Caire, sans désir d'établir des thèses socio-politiques ou ethnographiques. Denis Dailleux souhaite rendre compte de l'existence des "petites gens", d'un monde précaire et démuni, souvent exclu, voire interdit, des représentations officielles et de l'imagerie touristique.

 

 

 ©Denis Dailleux.



   Réagissez à cet article


Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire




Code de validation






Mots clés / Tags : denis, dailleux, portraits, egypte, monde, temps, caire, photographe, leurs, univers, alise, travail,

Partager:

Permalien :


  Articles dans la même rubrique
  « Using images », une exposition à partir des collections du FRAC Nord Pas-de-Calais et du CRP Nord Pas-de-Calais


« Je pense qu’il y a aujourd’hui plus d’images dans le monde que de réalité même. »
Thomas Demand


« L’artiste ou le poète d’avant-garde, écrit Clement Greenberg, essaie en fait d’imiter Dieu en créant quelque chose qui ne vaille que par soi-même, à la manie...

    Lire la suite



  Romain Chambodut présente l'exposition «Peaularoid», dans le cadre du Festival International EXPOLAROID

Romain Chambodut poursuit son exploration de la frontière entre individu sujet et objet en présentant un monde mouvant, esthétique sur le corps.

Ce projet présente des photographies de photographies. L’image tiré sur papier est reproduite avec un polaroid médical. Le fichier originel est ensuite détruit afin de ne conserver qu...

    Lire la suite



  Les « Vies possibles et imaginaires » de Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh

« Vies possibles et imaginaires » est une mise scène, un livre, une exposition photographique, une installation sonore ou encore un environnement qui invite le spectateur-lecteur à s’immerger dans une histoire et à voyager au gré des souvenirs et des anecdotes de quatre sœurs palestino-libanaises du XXe siècle. Les deux photographes,...

    Lire la suite



  «Epiphanies», exposition de Christophe Glaudel à Roubaix

Voici donc un monde.
Une plage, le sable, la mer, le soleil couchant… voilà pour le «dehors» avec lequel des corps nus – d’hommes, de femmes, seuls ou en couple, jeunes ou matures – entrent en résonance. Des corps comme un complément du monde. Les couleurs incandescentes du ciel enflammé, l’air marin qui bruisse d...

    Lire la suite



  « Colour for the Republic » : the exhibition of Deutsches Historisches Museum


The exhibition is devoted for the first time exclusively to the official journalistic photo production in the German Democratic Republic using the example of colour photography. The core of the presentation comes from the extensive archives of two photojournalists, Martin Schmidt (born in 1925) and Kurt Schwarzer (1927–2012), which are now preserved in the collection of the Deutsches H...

    Lire la suite



  Jon Plasse : « The Stadium » at Bosi Contemporary

Bosi Contemporary is pleased to present The Stadium by Jon Plasse, a debut exhibition in New York City, featuring photographs of the original Yankee Stadium. The show’s emotionally charged images highlight Plasse’s frequent visits to Yankee Stadium in the last years of its existence and its demolition in 2009. Plasse returned to the site to photograph the current baseball diamond...

    Lire la suite



  The New York Hotel Particulier presents Andrew Dosunmu : « Elsewhere »

Hotel Particulier is pleased to present Andrew Dosunmu first Solo exhibition in New York - a show of 10 photographs selected from over 10 years of photography, personal and commissioned work. Each large format photographs stand by itself, a bold tribute to the profound, intense and yet extremely stylish work. A dignified statement, homage to each truly individual and anonymous, and caught by...

    Lire la suite



  « Paris 14-18, la guerre au quotidien », des photographies de Charles Lansiaux à la Galerie des bibliothèques

L’exposition

Comment les Parisiens ont-ils vécu la guerre de 1914-1918 ?
La bibliothèque historique de la ville de Paris dIspose d'un témoIgnage exceptIonneL : un reportage inédIt d'un millier d'images. Réalisé par le photographe Charles Lansiaux(1855-1939) dans les rues de la capitale. LoIn dupatriotisme impos&...

    Lire la suite



 

INFORMATIONS PRATIQUES

Denis Dailleux

Comment s'y rendre ?

Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône
20 rue Mirès BP 90098
13303 Marseille
France


Localisation

Jusqu'au 22/12/2012

Statut : Expositions terminé







Suivre

 




Je crois les avoir tous photographiés, excepté Niépce, l'inventeur de la Photo !.
Yvette Troispoux    














     Inscrivez-vous


     Dès maintenant et restez informé
     de toute l'actualité photo !