Le Canal à l'honneur à l'Espace Contretype

J'aime
0

extrait de la série Canal, Résidence d’artiste à Bruxelles-Contretype, 2011 © André Cepeda

« Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi de faire deux remarques: ce projet, réalisé avec André Cepeda, est le résultat d’une résidence d’artiste à Bruxelles à l’invitation de l’Espace Photographique Contretype. Vous le comprendrez aisément, parler au nom des deux artistes est une tâche ingrate, d’autant plus qu’il s’agit de retracer un processus de travail qui a débuté en avril 2011. Lorsque nous avons décidé de centrer notre travail sur le canal de Bruxelles, nous avons été confrontés à une réalité tellement riche et complexe en termes d’approches possibles que nous avons de suite réalisé que les hésitations, les reculs et les décisions prises entre-temps faisaient partie d’un contexte lui-même glissant et flottant.

Durant les premières journées, notre travail a été de parcourir toute l’étendue du Canal à Bruxelles. Nous sommes partis de Verbrande-Brug, au nord de la ville, une espèce de lieu mythique qui n’existe plus. Nous y avons rencontré Little Jimmy, un homme de l’âge d’or du rock’n’roll et nous avons conversé avec un personnage qui se présente comme «le dernier capitaine du port». Le progrès a fait irruption dans ces parages et tous ceux qui y vivent seront bientôt obligés de partir, nous a-t-il expliqué: «il n’y a plus de place pour nous, pour le rêve, pour la poésie»… Nous avons passé un certain temps dans le quartier où l’on se consacre à la vente de voitures –et à tout un tas d’autres trafics que l’on devine–, et nous sommes allés jusqu’à la mer du Nord. Plus au sud, nous sommes entrés en voiture dans la ville de Charleroi au son des guitares nues et mélancoliques de Neil Young et Earth; nous avons erré pendant un moment dans les rues de la ville. Cette expérience nous a fait nous souvenir d’un autre voyage que nous avons fait ensemble, au sud des États-Unis d’Amérique, tout au long du fleuve Mississipi; ça nous a rappelé la présence de la musique dans le paysage, au cœur des lieux et chez les gens. Aussi, un étrange sentiment s’est emparé de nous: certains endroits en Belgique ressemblent, en quelque sorte, aux États-Unis …

Le canal est, comme on dit ici, une frontière invisible qui traverse et divise la ville de Bruxelles. Il s’agit d’un extraordinaire terrain d’étude et d’expérimentation où les atmosphères et les paysages se métamorphosent en créant des strates de signification dont la matrice s’avère indéchiffrable. Avant même d’avoir séjourné ici, j’imaginais déjà un paysage construit et manipulé, constitué de beaucoup de niveaux de sens. Au moment précis où je rédige ces lignes, une vaste intervention a lieu tout le long de ce dispositif. Or, ce type de structure produit une énergie propre, un réseau qui altère complètement le paysage. Un double paysage artificiel, où le nivellement, la construction et l’intervention urbanistique environnante engendrent un paysage moderne, froid et pragmatique: une énergie que l’on ne saurait ignorer. D’une certaine façon, nous avons créé nos propres attentes, idées et visions, si bien que nous désirions sentir intensément le passage du temps au sein d’une structure de cette dimension: le mouvement, la vitesse, le rythme, la répétition. Toutes ces occurrences qui nous éloignent de plus en plus de la nature. Avec le temps, les premières images ont surgi. Une des photographies d’André a attiré mon attention et je peux même affirmer qu’elle a changé la direction de notre travail. Dans cette image-là, on voit unlivre ouvert sur une table en bois. Lorsqu’on observe plus attentivement, on se rend compte qu’une carte est imprimée sur les pages du livre; puis, un regard plus aigu nous révèle qu’il s’agit d’une carte de la ville de Bruxelles. Dans la partie inférieure de l’image, il est possible d’identifier la texture du sol; sur la table, on voit également une tasse de café vide et, sur le coin supérieur gauche, on distingue un autre livre, sans doute une encyclopédie.


Technique mixte sur papier, extrait de la série “Canal”, Résidence d’artiste à Bruxelles-Contretype, 2011 © Eduardo Matos

 


Bien que représentant des objets concrets, cette image recèle un degré d’abstraction qui a fini par nous confronter à une évidence nue et crue: ce que certaines images ne disent pas sur elles-mêmes s’avère peut-être plus décisif que ce que l’on est supposé voir en surface. Nous savons que ce projet omet toute une infinité de choses que nous n’avons pas remarquées, dont nous ne nous sommes pas rendu compte, ou auxquelles nous n’avons simplement pas accordé d’importance. Cependant, ce regard détourné peut déterminer, comme dans la vie, un recentrage sur ce qu’il convient de rendre plus intense. Pour cette exposition, nous avons donc imaginé un lieu où les images et les objets, le son, la vidéo et la performance produisent un temps narratif capable de valoriser cette attente ». Eduardo Matos

 

© Espace Photographique Contretype



Mots clés / Tags : bruxelles, paysage, ville, temps, sommes, canal, travail, image, images, contretype,

Réagissez à cet article

Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire


Cochez la case ci dessous





Articles dans la même rubrique


Exposition : Mannequin d'artiste, mannequin fétiche

De petite taille ou grandeur nature, articulé, le mannequin d’artiste sert dès la Renaissance à progresser dans l’art de la composition, dans le rendu des drapés et des proportions anatomiques. Plus qu’un accessoire, la poupée-mannequin est un substitut du modèle vivant – tellement plus docile. D&egr...


Exposition : photo basel - switzerland´s first international art fair

What. photo basel - an art fair for artistic photography that will resonate internationally. The world’s finest galleries show positions of artist aged under 40. The claim “top 40 under 40” is self explaining in regards of the limited exhibition space of the top 40 galleries and of artists no older than 40 years old. How...


Exposition : Vollipsis exhinition

A l’occasion de la Fashion Week parisienne, la Mezzanine de L'Alcazar accueille VOLLIPSIS. La photographe ALINA KARO, en collaboration avec sa muse, le styliste et model DANILA POLYAKOV, pose son regard sur notre société et dénonce de manière radicale les modes du comportement et la s...


Exposition : "Clash" de Véronique Bourgoin et Sebastian Riemer

Une rencontre de deux photographes - mais aussi deux approches contraires sur la question de la fiction et de la réalité dans la photographie classique. La photographie de Véronique Bourgoin renvoie aux écoles expérimentales de l'avant garde du 20ème siècle. Cet effet anachronique et son appui sur un language surréaliste ou...


Exposition : Month of photography Denver

MoP - Month of Photography Denver is a biennial celebration of fine art photography with hundreds of collaborative public events throughout Denver and the region March and April 2015. We are joining multiple museums galleries and schools surrounding fine art photography creating an exciting artistic and educational event for the city of Denver and the region. CPAC announces a weeken...


Boutographies : rencontres photographiques de Montpelier

Les Boutographies changent de lieu tous les sept ans, ça leur porte bonheur ! De 2001 à 2007, c’était le quartier Boutonnet des origines, de 2008 à 2014, l’installation au Pavillon Populaire. Et de 2015 à ... 2021, la Panacée ? C’est en tout cas dans ce magnifique endroit que nous sommes accueillis cette année, et nous en sommes très heureux pour le public et pour...


Exposition : Kitchen

From 2nd to 27th February 2015, „KITCHEN exposition” – annual international exhibition of photography will be presented in European Union House (Aspazijas bulvāris 28) in Riga (Latvia). Intrigue is hiding in the fact that the exhibition is not dedicated to cookery! However, this analogy to kitchen is not accidental. ”Concept of the exhibition „KITCHEN ...


Exposition : Seven sinks

Andrea Meislin Gallery is pleased to announce Seven Sinks, an installation by Brooklyn-based artist Maayan Strauss. The site-specific installation incorporates photography, sculpture, and sound. Seven Sinks is designed as a perverse model kitchen countertop. Where one would usually find a single basin, complete with polished chrome faucet atop a marble countertop, Strauss has placed seven. ...



Informations pratiques

André Cepeda

André Cepeda (né en 1976) a reçu, depuis 1999, de nombreuses commandes d...

Eduardo Matos


Comment s'y rendre ?

Espace Photographique Contretype
Contretype - 4A, Cité Fontainas - B-1060
 Bruxelles
Belgique


Jusqu'au 4/3/2012

Statut : Expositions terminé





Suivre

Communauté

Vous n'êtes pas encore membre d'actuphoto
Inscrivez-vous


Articles les + lus

La photographe Clémence Veilhan censurée par Facebook
Manifestation du 11 janvier : les photos de Depardon
« Je suis Photoshop »
Photos de nu avec cheeseburger et supplément frites
On a tué Charlie Hebdo
Depardon ist ein Berliner !
« Tourisme de la désolation » : le guide Michelin de la faucheuse
Le recyclage made in USA
L'album photo des Obama

Citation du jours

Les femmes c'est comme les photographies: il y a un imbécile qui conserve précieusement le cliché, pendant que les gens d'esprit se partagent les épreuves.

Henry Becque

Forum

Recherche modèle pour séance photos - Paris

Recherche photographe étudiant pas cher mariage octobre 2013

Recherche photographe pour mariage à l'étranger

jeune photographe a en devenir cherche proposition d'emploi.

Vos réactions

Bonjour, Où est cette pétition? Cordialement, Dominique

Il manque juste les infos essentielles : la date et le lieu de ce "Mar

Exposition : 7 Mars – 5 Mai 2015 Hôtel Majestic Barrière 10

ce genre de photo j aime ,j adore .VOIR LE LYCRA TENDU SUR DE LA PEAU,

où peut-on voir la video chemins parallèles en entier ? Merci .


Actuphoto & Facebook