Emmanuel Boitier s'expose à galerie Fnac de Montparnasse

J'aime
0

© Emmanuel Boitier

Dès l'âge de dix ans, Emmanuel Boitier se passionne pour la nature et la photographie et met à profit les mille et une occasions de déclencher que lui offre sa campagne natale. Au départ, c'est avec un jetable qu'il réalise ses premiers paysages et ses premières images de fleurs ou d'animaux. Dans la vitrine de la bibliothèque familiale, Emmanuel admire le reflex de son père, sans avoir le droit de l'utiliser ; aussi, dès l'âge de 18 ans, quand ses petits boulots d'été lui permettent de disposer de quelque argent, Emmanuel s'offre son premier appareil avec, pour seul objectif, un 50 mm. Le parcours photographique d'Emmanuel Boitier est à l'image de ses débuts : c'est en autodidacte qu'il se forme à la nature, c'est en autodidacte qu'il apprend la photographie et, plus tard, c'est en auto-édition qu'il publie son premier livre, Le Petit peuple des Maures dans le prolongement d'une exposition remarquée, au Festival de Montier-en-Der.


La rédaction de Nat'Images a choisi de parrainer Emmanuel Boitier en raison de la qualité et de l'originalité de son regard. L'une des règles de ce challenge est particulièrement cruelle, puisque chaque candidat ne peut défendre son travail qu'avec cinq images. Nous avons donc longtemps hésité entre ses paysages dont la profondeur est éclatante et sa macrophotographie, qui révèle un mode minuscule magnifié par ce maître de la lumière et de la composition. Chacune de ses images narre une histoire et invite à découvrir un monde éphémère qui, à travers l'objectif d'Emmanuel, devient une sorte de nano-paysage, comme si le changement d'échelle n'avait, finalement, pas changé sa façon de jouer avec la lumière. Guy-Michel Cogné - Éditeur du magazine Nat'Images

© Fnac



Mots clés / Tags : emmanuel, images, boitier, photographie, nature, paysages, premier, offre, autodidacte, objectif, raison, macrophotographie, minuscule, clatante, profondeur, regard,

Réagissez à cet article

Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire


Recopier le code de sécurité





Articles dans la même rubrique


Brenda Bancel: Finding the sacred on the sacred river

Brenda Bancel followed her dream of going to the Hindu spiritual festival in Varanasi India by attending a workshop with award winning photographer John Stanmeyer. Upon arrival, it was completely different than what she had imagined. Blocked by images of dead bodies and cremations, she struggled to find where her camera wanted to focus. After three days, she fell in love. She found what was...


Les photographes amateurs et la guerre 14-18

Alors que la photographie amateur connaît au début du XXème siècle un essor sans précédent, nombre de soldats emportent dans leur bagage des petits appareils portatifs qui vont permettre d'enregistrer leur quotidien durant le conflit. L'exposition " Regard d'un industriel elbeuvien sur la Grande Guerre, photographies de Fréd&e...


Exposition 27.11 à la Backslash Gallery

Retrouvez le travail du photographe turc Sergen Sehitoglu à la Backslash Gallery du 27 novembre 2014 au 17 janvier 2015. Depuis son ouverture, Backslash promeut la création contemporaine avec une implication sans cesse renouvelée et sa programmation s'est enrichie au fil des années à travers des rencontres et des coups de coeur. A l'...


Colin Delfosse : « Les Amazones du PKK »

J’appréhende la photographie comme un instrument. Non seulement comme instrument de contact social, mais également comme outil de communication interpersonnelle, permettant de témoigner et de susciter le débat. Licencié en communication appliquée, Colin Delfosse exerce la profession de photojournaliste depuis 2007. Dès ...


Not my language : an exhibition by Wu Tsang

Wu Tsang (b. 1982) is an artist, performer, and filmmaker based in Los Angeles. His multimedia-oriented oeuvre focuses on narratives that construct identity and the self in relation to others. In particular, Tsang is interested in the socio-political dimensions of communities and is also significantly inspired by his involvement with queer, trans, and immigrant communities in Los Angeles. Evoking ...


La collection, Acte II

A vos marques, prêts, collectionnez ! Dans moins d'un mois, vous pourrez découvrir la prochaine exposition du Centre d'art et photographie de Lectoure : La collection, acte II. A vos marques, prêts, collectionnez ! En 2012, une exposition s’intitulant «La collection, acte I: une autre histoire&raq...


Bloomberg New Contemporaries 2014

The ICA welcomes back Bloomberg New Contemporaries to its galleries for the fifth year running. Marking its 65th anniversary, selectors Marvin Gaye Chetwynd, Enrico David and Goshka Macuga have chosen works by 55 of the most promising artists emerging from UK art schools from 1,400 submissions. The resulting exhibition is an incisive snapshot of contemporary practice, spanning diverse media, proce...


Two Lives for Photography

KUNST HAUS WIEN, in cooperation with Haus der Photographie at Deichtorhallen Hamburg, is devoting a comprehensive retrospective to an exceptional American couple, the photographers Lillian Bassman (1917–2012) and Paul Himmel (1914–2009). In this exhibition (from 16 October 2014 to 8 February 2015), two lives are united in an extraordinary artistic symbiosis. ...



Informations pratiques

Emmanuel Boitier


Comment s'y rendre ?

Fnac Montparnasse
136, rue de Rennes
75006 Paris
France


Jusqu'au 25/2/2012

Statut : Expositions terminé





Suivre

Communauté

Vous n'êtes pas encore membre d'actuphoto
Inscrivez-vous


Articles les + lus

The Curse : une exposition bien en règles
Storyteller: The photographs of Duane Michals
Chère Fleur Pellerin...
Downtown Divas : des prostituées chics pour un résultat choc
Diane Ducruet censurée par sa propre galerie !
Balade au Père-Lachaise avec Nathalie Rheims
Shelly Mosman et son Animal Child : l'art du portrait atemporel
Interview de Patrick Zachmann : «Nizar quand je l'ai connu, il dormai
« ALEX FROM TARGET » : la photo que vous n'oublierez jamais (même s

Citation du jours

Ne photographier que lorsque cela brûle. Ne pas bouger, se refuser tant qu'il n'y a aucune évidence, aucune nécessité.

Jean Gaumy

Forum

Recherche photographe amateur pour notre mariage

Photographe amateur pour mariage au mois fin novembre

Recherche étudiant en photographie pour mon mariage

cherche etudiant photographie pour mariage

Vos réactions

Bonjour Gwendolina, Merci pour votre bel article. J'ai vu avec plai

RIP Lucien

J'ai découvert aux Rencontres internationales de photos d'Arles ce re

Pour en savoir plus de Paolo Pellegrin (en anglais): http://fotografia

combien le prix


Actuphoto & Facebook