L'atmosphère de Denis Darzacq à la Galerie VU'

J'aime
4

© Denis Darzacq, Galerie VU', Joanne Haines

Les fêtes de Noël approchent, entraînant dans leurs sillages le moment fatidique des cadeaux. Mais que faire lorsque l'idée n'est pas au rendez-vous ? La rédaction d'Actuphoto a choisit pour vous le cadeau idéal et original ; l'exposition de Denis Darzacq à la Galerie VU'. L'artiste nous propose de vivre un moment poétique grâce aux séries Act et Recomposition I & Recomposition II visibles jusqu'au 7 janvier (http://actuphoto.com/20077-la-galerie-vu-accueille-les-travaux-de-denis-darzacq.html).

Dans la lumineuse galerie, le travail de Darzacq apparaît au premier abord comme une réflexion sur le mouvement. La série Act se base sur une étude de trois ans dans différents pays européens. C'est le résultat d'un long travail où le photographe a appris à connaître ses sujets. Denis Darzacq met en avant des corps qui tombent, s'étreignent ou agissent. Petit à petit, on distingue que les sujets sont handicapés. Mais cette réalité n'est pas frappante, c'est là que réside toute sa sensibilité. On sait qu'il a notamment travaillé avec l'équipe handisport de basketball de la ville de Paris mais aussi d'autres groupes.

 

© Anna ACQUISTAPACE

 

C'est une atmosphère. En quelques mots, la galeriste nous résume l'approche du photographe dans cette série ; «  Pour lui, l'atmosphère dans laquelle se trouve le sujet photographié est une chose très importante. » On en doute pas une seconde. Les décors sont atypiques, comme ce jeune couple allongé, main dans la main, sur le tapis d'une mairie. Ils sont aussi très naturels, avec des plans en extérieur, comme le cliché de ce jeune homme, Adrien Kempa, se baladant en forêt (Act 29).

 

© Denis Darzacq, Galerie VU', Adrien Kempa

 

Denis Darzacq semble avoir travaillé sur la dignité. Au vu du sujet, on aurait pu imaginer un parti pris violent et dénonciateur, mais il n'en est rien. Le photographe dévoile avec douceur une part de l'intimité de ces corps que l'on devine bancales et « imparfaits ». Mais qu'est-ce que l'imperfection par rapport à la beauté ? Car ce sont réellement des images d'une beauté époustouflante. Les protagonistes semblent vouloir dire « action ! » dans l'incarnation de leurs propres vies. On pourrait croire à des danseurs, tant l'expression des corps prend vie sous l'objectif du photographe.

 

© Denis Darzacq, Galerie VU', Alex Scholefield

 

On notera une certaine pointe de « choc » sur quelques photos de cette série Act. On pense à ce jeune trisomique placé dans une posture inhabituelle sur un canapé en cuir. L'émotion est vive, mais acceptable puisque diluée par le regard tendre du photographe. On pense à Diane Arbus, parallèle étonnant dans l'agenda des évènements photographiques parisiens de cet automne. C'est avec poésie et vérité que Darzacq met en avant ces « minorités ».

 

© Mathieu Steyer

 

Dans les séries Recomposition I & Recomposition II, le photographe change de registre et pose un regard critique sur la consommation, dans la continuation de sa fameuse série Hyper. A partir de montages réalisés en atelier avec des chaises Ikéa, des cartons, et autres éléments plastiques, les photos sont loufoques et délicieuses. L'étrangeté cède à la curiosité ; « Mais comment a-t-il fait ce cliché ? » est la question que l'on se pose lorsqu'on parcourt cette série. Ces images apportent un peu d'humour et de fraîcheur, non sans interroger sur l'autonomie relative des fragments d'objets présentés.

 

© Denis Darzacq, Galerie VU'

 

© Mathieu Steyer

 

Grâce au travail de Denis Darzacq, c'est une belle parenthèse que nous propose la Galerie Vu. Des clichés touchants et regorgeant de liberté, des montages dérangeants et étranges, le tout dans un lieu chaleureux et lumineux.

 

Lise Ménalque, mercredi 7 décembre 2011.



Mots clés / Tags : darzacq, denis, galerie, photographe, recomposition, travail, corps, jeune, clich, sujets, avant, petit, sujet, regard, pense, photos,

Réagissez à cet article

Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire


Recopier le code de sécurité





Articles dans la même rubrique


Exposition : Industry

Yves Marchand & Romain Meffre sont deux jeunes photographes français réunis, depuis 2002, autour de leur passion commune pour les ruines contemporaines. «En visitant des ruines, nous avons toujours essayé de nous focaliser sur des édifices remarquables dont l’architecture incarne la psychologie d’une époque, d’un système, et d&r...


Exposition : Lviv

Exposée pour la première fois en France, cette série de photos réalisée entre 2012 et 2014 par Dolph Kessler, photographe documentaire hollandais, nous raconte Lviv, une villle au nom difficilement prononçable, située tout à l’ouest de l’Ukraine, presque à la fronti&e...


Exposition : Ces nuits, ces jours

La galerie de l'Alliance française de Bruxelles-Europe présente l'exposition Ces nuits, ces jours. Le photographe français Laurent Thurin-Nal propose ici une série d...


Expositions : les cavaliers du diable et sacred site

La Galerie Esther Woerdehoff est heureuse de présenter les séries Les cavaliers du diable et Sacred Site du photographe Jacques Pugin. L’exposition est composée de deux parties, deux points de vue sur un même thème, l’Afrique : tout d’abord un travail en noir et blanc sur le...


Exposition : Hybrid memories

HYBRID MEMORIES will analyze the memory of people who live hybrid identities, who live an existence in which different cultures, cities and places are mixed together creating parallel experiences and recollections. The multitude of different identities and roles we play in our contemporary life, all the places we visit and all the people we meet, merged together producing hybrid m...


Sink or Swim: designing for a Sea Change

Sink or Swim: Designing for a Sea Change explores the human story of resilience, from adaptation for survival to ambitious infrastructure planning, in some of the richest and poorest of the world’s coastal communities. Rather than showing pristine architectural photography, the photographs present viewers with various human responses to changes in their landscapes due to sea level rise. ...


Dina Litovsky presents Fashion Lust

New York - Beginning January 8th, Anastasia Photo presents Fashion Lust, documentary photographer, Dina Litovsky’s first solo show in the United States. For decades, Fashion Week has been the ultimate, highly exclusive pageant for the fashion aristocracy. Held twice a year in Paris, Milan, New York and London, its visibility has exploded in recent years with the skyro...


Exposition : Modern photgraphs

Modern Photographs from the Thomas Walther Collection, 1909–1949 presents more than 300 photographs acquired by MoMA from a remarkable private collection in 2001. Exhibited together for the first time, these images capture the richness and variety of the photographic medium between the First and Second World Wars. The creative possibilities explored through ph...



Informations pratiques

Denis Darzacq

Français. Né en 1961 à Paris. Vit à Paris Diplômé de l'Ecole Nationale Su...


Comment s'y rendre ?

Galerie VU'
58, rue Saint-Lazare
75009 Paris
France


Jusqu'au 21/1/2012

Statut : Expositions terminé





Suivre

Communauté

Vous n'êtes pas encore membre d'actuphoto
Inscrivez-vous


Articles les + lus

Les 10 photographes les plus riches du Monde en 2014
Ces photographes qui font du nu
Mais qui es-tu Nicolás Muller ?
Les 12 photos les plus marquantes de l'année 2014 selon Actuphoto
Tuija Lindström : la photographie est un processus magique !
Pas de photo pour les homos ?
Le Petit Palais accueille REZA : « Azerbaïdjan, l'Elégance du feu
Les Indiennes transgenres de Sahar Fadaian : une communauté maudite ?
Dis-moi quel photographe tu es, je te dirai le montant de tes impôts

Citation du jours

En photographie, ce n'est pas le photographe qui est important.

Yann Arthus-Bertrand

Forum

recherche photographe amateur ou etudiant

recherche eleve photographe pour mariage aout 2015

Photographe mariage Juillet 2015

Recherche photographe professionnel(e) crèche

Vos réactions

bonjour pas une seule photo sur l anniversaire de la mort de Mandela

Puis je prendre RDV pour le 30/12 svp ? Merci de me répondre svp

Hassan

Faisons semblant de trouver tout ce qui est laid attrayant... Les r

Je ne pensais pas qu'en 2014, des sites utilisaient encore l'infâme a


Actuphoto & Facebook